mercredi 31 janvier 2018

ZONES SENSIBLES

La gare de triage se ramifie dans le noir, m'étire, me disperse, m'aiguille. Mon corps est la division du fer, il est au croisement fracassant des trains, il est ce skaï couvert d'écrits obscènes et de ratures, l'entaille des cailloux, un tunnel traversé par les vents, il est l'immense patience des parapets. C'en sera bientôt fini. On m'arrêtera prochainement. Je m'y prépare comme à des noces.
 
Romain Verger, Zones sensibles.
Quidam Editeur.

mercredi 24 janvier 2018

HYSTERIA W (extract ANIMA 2)





Le rideau se ferme sans un applaudissement, comme si la fosse fût vide. Toutes les lumières s’éteignent au milieu des odeurs de gigot grillé. Nos souffles s’arrêtent. Nous avons disparu Clarisse. Dehors, par la fenêtre du salon, les six pins coiffant le sommet d’une colline, immobiles comme si la moindre de leur branche traversant l’air glacé n’était plus qu’un fossile avec, les coiffant sur fond d’un ciel de ciment, l’ombre circonflexe d’une paire de lèvres abouchées contre la face monolithique de Dieu.

Le rideau s'ouvre à nouveau et les lumières reviennent. Dans la fosse le souffle inaudible des spectateurs remontait jusqu’à nous comme une brise chargée de souffre, avec des notes évidentes de chair en décomposition.