lundi 17 novembre 2014

STELLA POLARIS (extract NOCTURAMA)


Extérieur nuit. Paysage de fjord très embrumé, très sombre, se donnant avec le grain des films de la fin des années vingt (Dreyer), plafond de nuages incroyablement bas et sombres – il y a un navire de guerre en station (vieille bobine), c’est un reportage télévisuel sur un village oublié du nord de la France coincé entre d’énormes montagnes couvertes d’herbe rase (étrange). Une voix d’homme (un speaker des années trente) dit : il aura fallu 6000 ans pour convertir ce coin de terre inaccessible au christianisme… (Jeanne d’Arc). Des rues très inclinées apparaissent, étroites sombres et luisantes en noir et blanc (toute une nuit de pluie qui n’en finit plus) bardées de maisons basses aux murs recouverts de chaux…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire